Guillaume Beauparlant

Derrière ce pseudonyme rappelant la langue du Val de Loire (le "Beau Parler" de Rabelais) se cache un chercheur orléanais, un historien amateur, ou plutôt un amateur d'Histoire(s), qui cherche à reconstituer les bribes effilochées d'une trame millénaire...

En effet, sans tomber dans le "révisionnisme" on peut sans crainte affirmer que l'Histoire de France telle qu'elle fut longtemps enseignée est FAUSSE par nature puisqu'elle n'est vue QUE depuis PARIS, et surtout du seul point de vue "républicain" ! Comment comprendre cette histoire si, d'emblée, on met des oeillères aux étudiants ?

La France n'est "hexagonale" que depuis deux siècles. Elle a pris auparavant de multiples formes au cours de son histoire bi-millénaire. On oublie trop souvent par exemple que pendant près de deux siècles la Normandie et l'Aquitaine furent possessions anglaises. Richard Coeur de Lion, roi d'Angleterre, duc de Normandie et comte d'Anjou, ne vécut pas plus de deux ans dans son île, il parlait quotidiennement français et demanda à être inhumé à côté de sa mère dans une abbaye du Val de Loire. C'est dire s'il s'y sentait chez lui !
Par ailleurs, sans parler de notre ex-empire colonial devenu depuis "dom-tom" et pour ne considérer que la métropole, la Savoie n'a été rattachée qu'au XVIIIème siècle et la Provence, le Béarn, la Bretagne, ou encore plus récemment l'Alsace-Lorraine, n'ont pas toujours fait partie de l'Hexagone actuel. Ces provinces étaient des duchés ou des royaumes indépendants, avec leurs propres Parlements. Elles furent souvent démocratiques bien avant notre sanglante "Révolution Française" essentiellement parisienne et versaillaise.
Au fil des siècles, de Clovis à Louis-Philippe, seul l'Orléanais a toujours appartenu à la couronne de France.
De plus, alors qu'en cette Guerre de "Cent Ans" toutes les autres cités du royaume étaient depuis longtemps sous la coupe anglo-bourguignonne, Jeanne d'Arc ne fut réveillée (révélée ?) que pour "lever le siège d'Orléans", pas pour une autre ville et pas avant. C'est dire combien, dans le jeu des divins stratèges que furent ses "voix", Orléans comptait infiniment plus que toute autre place. Pourquoi l'envoient-elles en premier lieu délivrer Orléans, quitte ensuite à laisser griller leur carte maîtresse à Rouen ! Dieu aime-t-il à ce point le barbecue ? Allons donc ! Il y a évidement des raisons cachées et profondes à cette stratégie tardive et soi-disant divine...
Aux yeux de Beauparlant, Orléans est donc la plus ancienne et devrait être la plus légitime capitale du Royaume de France.

Pas de malentendu ! Beauparlant n'est pas plus royaliste qu'un autre. Il est même très attaché à la Démocratie et à la République. L'élection d'un président "au mérite" vaut certainement mieux que l'avènement d'un roi par simple hérédité. Ce qu'il aime moins c'est la "démago-crassie" qui s'y attache et pollue trop souvent le système !

Mais les autres régions ont aussi leur histoire, et pas la même ! Demandez donc aux héritiers des Cathares ou des Vaudois ce qu'ils pensent de la France hexagonale ?

Royalement-Vôtre est une porte d'entrée sur l'Histoire régionale, celle de nos provinces, qui vise à reconstituer par convergence l'histoire de France qu'on nous a mal apprise à l'école... ou peut-être bien une histoire très différente ?...
Lisez donc "Histoire de Loyre et du Royaume d'Orléans".

Beauparlant est aussi un dramaturge avisé que vous retrouverez au rayon "Théâtre".

Voir aussi ses quelques poèmes liés à l'histoire et aux moeurs à travers les siècles.

 

Retour à la page MAGASIN      VERS LE SITE "ROYALEMENT-VOTRE"