La forêt des médias


Bolloré Participations

Informations provenant en partie du rapport 2004 de Bolloré Investissements, en partie de la presse

Chiffre d'affaires : impossible à évaluer, mais Bolloré (à l'époque Bolloré Investissements) déclare un CA consolidé en 2004 de 5,6 milliards d'euros, 5,4 en 2005 et 6 en 2006

Président : Vincent Bolloré, actionnaire majoritaire avec sa famille

Vice-président : Antoine Bernheim (Bolloré, à travers la Financière de l'Odet, est actionnaire de Mediobanca, premier actionnaire de Generali)

Parmi le management du groupe ont figuré Michel Roussin et Michel Cicurel.

Activité : 2/3 de transport de marchandises et 1/3 de distribution d'énergie

Structure du groupe :

L'organigramme du groupe présente une "exubérance irrationnelle" propre à déconcerter le lecteur. Il se ramifie autour d'un noyau central fortement maillé et dont la composition change tous les ans. Ces informations sont donc obsolètes, même pour le nom des sociétés. En 2004, Bolloré Participations possèdait 50,4% d'Omnium Bolloré, qui possèdait 50,03% de Financière V, qui possèdait 51,1% de Sofibol, qui possèdait 52,4% de la Financière de l'Odet, qui possèdait 68% de Bolloré. Mais Bolloré possèdait une bonne part des actions manquant en amont. En aval, on trouvait un tas d'autres sous-groupes comme la société Bolloré SA et la Banque Rivaud.
Bolloré Investissements consolide des participations majoritaires dans une centaine de sociétés non cotées, directement, et environ 250 indirectement. On y trouve nombre de sociétés luxembourgeoises, comme "Swann Invest" ou "
Carlyle Invest Luxembourg" consolidée à 85% (mais peut-être est-ce une simple homonymie?). Bolloré Investissements s'appelle Bolloré depuis 2007.
Les participations ci-dessous sont surtout celles qui étaient mentionnées comme telles dans le rapport cité. A noter en plus que ce secteur n'était pas isolé dans le rapport, mais inclus dans une rubrique « médias, plantations et investissements ». Il faut oser.

Participations :

- 4,8% de Mediobanca,
- 33% de Havas
(juin 2008)
- 29,1% de Aegis (juin 2008)
- 30% de FFL
- 10% de Gaumont
- 30% de la SFP, production audiovisuelle
- 24% d'Euromedia, qui possède la société VCF de diffusion audiovisuelle
- 75% de Streampower, diffusion audio et video sur internet
- 85% de Bolloré Télécom, opérateur internet

- la chaîne de télé Direct8
- la radio nouveaux talents
- 100%
des journaux gratuits Direct soir, Bretagne-Plus
- 70%
du journal gratuit
Matin-Plus, le reste appartenant au groupe "Le monde"
-
100% de CSA-TMO
une offre sur AP France a été rejetée suite à un haut-le-coeur du personnel

Dépêche AFP du 4/6/2007

La direction de Bolloré Média a indiqué lundi avoir refusé de publier dans le quotidien gratuit Matin Plus, qu'elle détient majoritairement, un article sur les déboires de musiciens roms avec la police de Roissy, estimant que celui-ci était "extrêmement désagréable pour la France". (...) Le rédacteur en chef de Matin Plus Serge Nedjar "a pris la décision de ne pas passer l'article et cette décision a été évidemment confortée par Vincent Bolloré".

« Libération » du 29/1/2007

Programmée sur Direct 8 vendredi soir, l’émission « Sarkozy et les femmes » a été annulée au dernier moment pour «raisons techniques»

Le « canard enchaîné » du 12/12/2007

Il aura fallu 22 mois pour que la justice laisse enfin un juge d'instruction commencer son boulot d'enquête sur les pratiques financières de la société « Les plantations des terres rouges ». Elle appartient il est vrai au groupe de Vincent Bolloré, l'ami de Nicolas Sarkozy.

Dépêche AP France du 25/12/2007 (il faut vite en profiter, voir plus haut)

Nicolas Sarkozy est arrivé mardi à Louxor à bord du Falcon 900X appartenant au groupe Bolloré qu'il avait déjà emprunté pour se rendre à Malte juste après son élection.


Page modifiée le 10/7/8