Interpellation divine

Ah ! Yavhé ! depuis l'temps que j'cherchais à te joindre !
Mais la ligne du Ciel est toujours occupée !...
Denis nous a trompés ! ce millénaire a poindre
Est déjà entamé depuis quelques années !...

Est-ce à dire qu'un nouveau Messie, Verseau à oindre,
Est déjà parmi nous et passe inaperçu ?
Comparé au Poisson, il ne peut qu'être moindre.
Pour nous pauvre pécheurs, c'est du temps de perdu.

Il serait temps, qu'enfin, descendant de ton trône,
Tu te décides à nous éduquer par toi-même !
Ton fiston a bien dit des vérités qu'on prône
Mais chacun les prononce ainsi : "Pourvu qu'on m'aime !"

Je voulais te dire ça depuis longtemps, j'insiste !
Ton Temple sur la Terre est fini !... a vécu !
Et si de son mystère un doux parfum subsiste
Il n'est pas dû au Pape, mais bien à de vains cultes !
(désolé pour la rime imparfaite ;-)

Vains cultes, dira-t-on, mais pour neufs chevaliers
Ca ne fait pas un comte ! Il en eut fallu plus...
C'est que l'arithmétique à ne pas oublier
Devient Cabale de tant de cultes assis dessus !...

On prétend qu'en ce temps nouveau viendra du Ciel
Un "grand roi d'effrayeur" ?... Tu me vois très inquiet !...
Du Jugement Dernier ?... Non point ! J'ai peur qu'au Ciel
Se cloître ton archange, effrayeur... effrayé !

Beauparlant. 1999